Select Page

La méditation, la réflexion, l’observation, la contemplation et le discernement parviennent à transformer et à modifier le comportement physique et psychologique de la personne à la recherche de la paix intérieure, de la guérison, de l’harmonie et de la fraternité avec la famille et l’environnement. C’est un outil que la divinité a intronisé dans l’humanité avant l’incarnation, un carnet de route qui vous ramènera à vos origines, au véritable foyer spirituel.

Certains font de la méditation une discipline constante et honnête, avec seul objectif d’entrer dans leurs univers physique, psychologique et mental. Pour vous réaliser d’abord dans ces trois univers et pour ensuite se préparer à trouver l’esprit, l’étincelle divine, l’enseignant intérieur, Dieu. Professeur d’intérieur qui est acteur et spectateur de ses propres émanations qui se manifestent dans le monde de l’illusion, de la vie, de l’existence, de la dualité, à travers la pensée. Des méditants libres de schémas, de paramètres et de croyances qui cherchent la vérité sans être calculateur, sanctimonieux, mystifiés ou fanatiques.

Professeur d’intérieur qui vous transporte au-delà de la dualité, où deux plus deux ne sont pas quatre, mais vers une dimension où il n’y a ni lois, ni paramètres, ni schémas, préoccupations, émotions, sentiments et préoccupations, et de tout autre aspect, de quelle nature qu’il soit. Parce que dans cette dimension inconnue et mystérieuse, la conscience ego-mental (âme) est dépersonnalisée, intégrée et se dilue dans l’essence absolue, éternelle et infinie de ce que la plupart de l’humanité appelle Dieu, comme une goutte dans l’océan de lumière de l’esprit de vérité qui ne se contredit pas.

D’autres, plongés dans l’obscurantisme séculaire, polarisés dans certains extrêmes, « méditent » pour manipuler, avoir du pouvoir ou s’enrichir ne trouvent pas dans l’obscurité la lumière qui les transforme, leur donnant la compréhension et la lucidité d’être honnêtes, transparents , juste, utile pour le bénéfice des autres.

La corruption c’est le masque camouflé des religions, des croyances et des loups à la peau de mouton. Loups qui ne perçoivent pas dans les ténèbres, ne discernent pas que la divinité leur donne ces tests égoïstes pour améliorer les imperfections et les défauts de vies antérieures, s’ils deviennent conscients de ces imperfections et défauts. Consolidant avec chaque réincarnation le lourd fardeau de leurs erreurs et de leurs imperfections qui les font souffrir selon les lois de l’action et de la réaction, dans le programme du karma. Des loups à la peau de mouton qui n’ont pas la moindre intention de s’améliorer ou de se transformer car ils sont confortablement satisfaits avec le pouvoir et la richesse et cela aux dépens des fidèles, timorés, crédules et ignorants de la vérité qui ne se contredit pas. Cette vérité qui ne vient que de Dieu, lorsque le voile des ténèbres, de l’ignorance est découvert, pour entrevoir la lumière qui est en tout croyant ou non de l’humanité. Des loups qui ne font pas ce qu’ils prêchent.