Select Page

Faisons une réflexion sur l’énergie. On comprend que l’univers et tous les univers finis sont une manifestation de Dieu, l’Absolu, sans forme ni nom. Ce qui est en dehors de notre intérieur, c’est à dire l’entourage, le système, la vie, les relations sociales, les avancées et les découvertes, la technologie, la créativité, la science, les mondes, les systèmes planétaires, les galaxies, les planètes, et tout ce qui sert au développement et au progrès humain appartient à la troisième dimension.

Si nous croyons en un Etre Supérieur d’où émane tout ce dont nous parlons ci-dessus et si nous le considérons impliqué dans ces effets et manifestations que sont les canalisations par exemple, nous nous retrouvons sur un chemin erroné si nous pensons réellement que nous devons canaliser l’énergie dans une des manifestations de l’Absolu, alors que son énergie divine est en dehors de l’espace-temps, en notre intérieur.

Cette énergie divine est une source inépuisable et éternelle de pouvoir créateur et destructeur. C’est aussi une source d’énergie restauratrice et guérisseuse des formes en déséquilibre physique et mentale. Lorsque quelqu’un réalise la maîtrise, cette énergie divine se transmet aux personnes qui sont à un niveau inférieur de conscience,qui ont des problèmes physiques ou psychologiques et qui n’ont pas la capacité d’entrer dans la source primordiale de leur être de lumière pour s’autoréaliser ou s’autoguérir. Ainsi ces personnes d’un niveau spirituel supérieur peuvent essayer d’aider et de guérir les autres et ceci sans que cette attitude de service soit au détriment de leurs vitalités naturelles humaines.

Comment comprendre et discerner que les canalisations et les visualisations sont une pure création mentale, qui ne mène nulle part, sauf à un cercle vicieux du mental collectif de l’ego qui joue et se nourrit d’émotions, sensations, inventant ses propres croyances aussi impressionnantes soient-elles, qui nous font nous accrocher à ces croyances et défendre les paradigmes, comme une vérité absolue.

En accord avec ce qui est susmentionné, il y a un exemple palpable de l’énergie divine dans Jésus, appelé le Christ (l’adjectif Christ veut dire réalisation divine). Il n’a pas canalisé quoi que ce soit, car cette énergie divine était née de lui-même, manifestée dans sa personne comme une source éternelle d’amour et d’énergie curative pour les malades de cette époque.

Jean Le Baptiste dit à la foule, se référant au maître Jésus : « Moi, je vous baptise dans l’eau, pour vous amener à la conversion. Mais celui qui vient derrière moi est plus fort que moi, et je ne suis pas digne de lui retirer ses sandales. Lui vous baptisera dans l’Esprit Saint et dans le feu».

Alors, on peut discerner que Jésus ne canalisait pas, car la source d’énergie divine, Dieu « le Père » était présente en lui, et il était conscient de cette réalité. La « Mère » est symboliquement les polarités, et l’union de ces polarités crée la forme, c’est-à-dire l’humanité, les « Fils », par exemple Jésus. C’est la trinité dans un univers mystérieux où la divinité se manifeste, différent de celui que l’humanité a conçu à travers les croyances religieuses comme un dogme.

Jésus, appelé le Christ, est passé par différentes cultures pour les étudier, pour apprendre et s’initier aux enseignements des grands avatars, maîtres illuminés de cette époque, pour pouvoir donner son message d’amour, de paix, et de fraternité. A travers la cristallisation, comme tous les avatars ou maîtres spirituels, il pouvait donner de lui-même la véritable énergie divine pour initier ou guérir les personnes. Ces maîtres spirituels n’ont pas besoin de canaliser, car ils SONT la source de l’énergie en l’essence absolue de la Divinité.

C’est pour cela que Jésus dit : « Je suis le chemin, la vérité et la vie. Nul ne vient au Père que par moi ». De la même manière, les grands avatars spirituels qui sont passés et passent par ce monde appelé Terre, sont aussi le chemin, la vérité et la vie pour les autres qui croient aussi en eux.

Lorsqu’on réalise cette vérité en notre intérieur, la parole, canalisation ou visualisation n’existe palus, car tout cela est une spéculation mentale.

Hno Rodolfo